Le tourisme, qui représente une activité économique de premier plan pour Paris et la région Ile-de-France, est particulièrement touché. Si Paris est nettement plus impacté que le reste du territoire national, cela tient à la fois au recul de la clientèle internationale et à celui de la clientèle française, notamment de la clientèle d’affaires.

Evolution du taux d’occupation hôtelière à Paris

Source : OTCP

Evolution de l'emploi salarié privé dans le secteur de l'hôtellerie-restauration à Paris

Source : Urssaf – Données CVS, mises à jour le 9 mars 2021

Champ : secteur privé, régime général, hors agriculture

CHIFFRES CLÉS

Evolution du taux d’occupation hôtelière

entre mars 2020 et mars 2021 :

Paris : -7,5 points

Petite couronne : -10 points

Organisation des salons

En 2020 : 202 salons annulés (117 salons professionnels et 85 grand public), 2,5 milliards d’euros de retombées économiques perdues pour le territoire, 38 000 emplois « équivalent temps plein » perdus.

En 2021 : Aucun salon francilien n’a eu l’autorisation de se tenir en version « physique » au 1er trimestre 2021, 100 salons en présentiel ont été à ce jour annulés. Parmi ceux-ci, 55 ont eu (ou vont avoir) lieu en version digitale, 1,6 milliards d’euros de retombées économiques perdues pour le territoire.

Organisation des congrès

En 2020 : 432 congrès annulés , 703 millions d’euros de retombées économiques perdues pour le territoire, 11 900 emplois « équivalent temps plein » perdus.

Perspectives de flux aériens pour Paris

Les réservations aériennes internationales pour Paris pour mars-avril 2021 sont en retrait de - 97,1 % à date par rapport à l’année dernière. Les capacités aériennes prévues en mars 2021 sont en recul de - 63,4 % par rapport à mars 2020.