Certains secteurs d’activité ont de grandes difficultés à payer les cotisations sociales collectées par l’Urssaf en Ile-de-France : hébergement et restauration, arts, spectacle et activités récréatives, transports et entreposage, etc.

Baisse des encaissements de cotisations par secteur d’activité
en Ile-de-France fin mai 2021

Secteur d'activité représentant au moins
0,5% des cotisations liquidées sur la période
Taux des restes à recouvrer
(hors aides au paiement)
Evolution des encaissements
(en euros)
Totaux 5% -12 164 062 422
Hébergement et restauration 27% -234 319 5167
Arts, spéctables et activités récréatives 12% -650 562 254
Transports et entreprosage 11% -1 863 590 677
Education 8% -137 103 564
Activités de services administratifs et de soutien 7% -1 507 708 875
Autres activités de services 7% -276 524 010
Construction 7% -29 4147 284
Industries agro-alimentaires 6% -9 9637 589
Edition et Audiovisuel 5% -320 806 541
Autres activités scientifiques et techniques 5% -276 179 738
Commerce ; réparation d'automobiles, de motocycles 5% -148 2653 446
Activités immobilières 4% -135 099 224
Activités juridiques, de conseil et d'ingénierie 4% -480 992 959
Activités informatiques 4% -141 887 250
Industrie de meulbe, réparation et installation marchines 3% -81 655 165
Activités pour la santé humaine 3% 32 905 590
Action sociale et hébergement médico-social 3% -8 468 813
Production et distribution d'eau 2% -21 600 717
Recherche et développement 2% 12 015 347
Fabrication de produits informatiques, électroniques 2% -20 321 030
Activités financières et d'assurance 1% 59 392 756
Télécommunications 1% 37 187 644
Industrie chimique 1% -6 712 944
Industrie pharmaceutique 1% 704 316
Production et distribution d'électricité, de gaz,... 0,5% 89 501 806
Fabrication de matériels de transport 0,5% -197 067 199
Administration publique 0% -1 721 405 917

Source : Urssaf - Données mises à jour en juin 2021.

Les taux d’impayés ou taux de restes à recouvrer correspondent au rapport entre les cotisations restant à recouvrer (différence entre la somme des cotisations dues et la somme des cotisations effectivement recouvrées par les Urssaf) et le montant des cotisations dues.